Vous aimez

  • Vous n'avez pas encore de vidéos favorites.


Les derniers programmes mis en ligne

La Nouvelle-Aquitaine, une réponse adaptée aux enjeux de la mondialisation ?

La Nouvelle-Aquitaine, une réponse adaptée aux enjeux de la mondialisation ?

La Nouvelle-Aquitaine illustre la nouvelle « croyance » des aménageurs du territoire français et européens à l'heure d'un renforcement de la mondialisation : la fusion des Régions et le soutien à quelques Métropoles permettrait d'assurer la création de richesses et d'emplois faisant défaut à l'économie française. Dans le même temps, certains redoutent que ces politiques conduisent au renforcement des inégalités sociales et spatiales. Cette table-ronde s'attachera à décrypter les enjeux historiques, géographiques et économiques de cette vision dite « moderniste » des politiques d'aménagement des territoires : quels sont les fondements économiques d'une telle politique ? S'inscrit-elle en rupture ou en continuité des politiques précédentes ? quelle géographie pourrait-on voir émerger ?

Voir la vidéo

Greffes et pénurie d'organe. Le don d'organe comme don de soi

Greffes et pénurie d'organe. Le don d'organe comme don de soi

La greffe reste le traitement incontournable de nombre de maladies et notamment de maladies du coeur ou des reins. Et pourtant, malgré les dispositions législatives, malgré les campagnes de sensibilisation, il demeure dans notre pays une pénurie d'organes, inscrite dans une réticence et une résistance au don. Cette réticence au don concerne les prélèvements faits sur des personnes dont la mort atteint d'abord le cerveau (comas dépassés) ou le coeur (coeur arrêté). Car la situation de prélèvements, dans l'atmosphère dramatique d'un accident, ou dans un contexte de réanimation enseigne d'autres visages de la mort et du don. Le don entre vivants et en particulier le don d'un rein a été longtemps confiné en France à la sphère familiale et il a fallu attendre la dernière loi relative à la bioéthique pour permettre le don entre personnes liées affectivement. Les lois peuvent ainsi ne pas atteindre leur but dans le don à partir d'un sujet décédé comme elles peuvent aussi retarder la prise de conscience de la primauté des liens du coeur sur les liens du sang comme ce fut le cas pour les dons entre vivants. Et pourtant les greffes d'organes sont vitales pour tant de maladies qu'il vaut la peine de repenser une pédagogie du don et ainsi espérer une meilleure prise de conscience sociale de la nécessité du don, inscrit dans la réalité psychologique des existences humaines.

Voir la vidéo


Haut de page

Fermer

Vos vidéos favorites