Sciences humaines et sociales

Travail et globalisation

A propos de cette vidéo

Publié le 30/08/2016 - Durée : 01:59:10

Depuis plusieurs années un argument démo-économique en faveur des migrations internationales est mis en avant en Europe. En effet, le contexte de vieillissement de la population, qui se traduit notamment par une baisse de la population active, pourrait conduire à des pénuries de main-d'oeuvre, auxquelles un appel à l'immigration pourrait pallier. Cependant, dans un contexte de segmentation du marché du travail, une telle approche pose la question de l'adéquation éventuelle entre la demande et l'offre de main d'oeuvre qui serait issue de ces mouvements migratoires. Par ailleurs, une telle analyse interroge des politiques migratoires qui se fonderaient sur des logiques uniquement économiques, celles du marché du travail, et non sur des logiques politiques de libre circulation. Les contrats temporaires mis en ?uvre par certains pays européens dans le secteur agricole par exemple, en sont l'une des illustrations. À une autre échelle, celle des circulations intra-européennes, d'autres types de contrats temporaires utilisent les différentiels de politique sociale entre les États membres, participants de la construction d'une concurrence dont l'une des conséquences probables est la tendance accrue à un nivellement par le bas de la protection des droits des travailleurs. À l'inverse, nombre de pays du Sud ont à faire face à un bonus démographique, c'est-à-dire qu'ils disposent d'une main d'oeuvre jeune, importante et mieux formée que la génération précédente. Ce bonus démographique est souvent considéré comme l'un des éléments ayant conduit à l'émergence de certains pays d'Asie ou d'Amérique Latine. Cependant, la capacité de ces pays à absorber cette main d??uvre dépend en grande partie de la mise en ?uvre d'un développement économique et social dans un contexte politique stable. Or, les forts taux de croissance économique actuels de nombre de pays africains par exemple, ne semblent pas s'accompagner pour autant d'une hausse des emplois, y compris pour une main-d??uvre qualifiée ; au contraire, on assiste plutôt à un creusement des inégalités économiques et sociales. L'objectif de cette table ronde est de mettre en regard ces différents contextes économiques et sociaux, du point de vue du marché du travail, ainsi que leurs enjeux en terme de migration internationale, et de respect des droits des migrants et des travailleurs.

Le programme

Penser les migrations pour repenser la société - 30 ans de recherche à MIGRINTER

La production relative aux migrations, encore marginale dans les années 1980, est aujourd'hui foisonnante. L'étude des phénomènes migratoires est devenue un domaine de recherche à part entière avec ses colloques, ses laboratoires de recherche, ses programmes scientifiques et ses revues. Le laboratoire MIGRINTER, dont le champ de recherche couvre des domaines aussi divers que les circulations, les diasporas, ou les mobilités urbaines a, au cours des trois décennies passées, marqué de son empreinte l'approche francophone des migrations internationales. L'objectif de ce colloque international célébrant le trentième anniversaire du laboratoire MIGRINTER est d'examiner la contribution de la recherche sur les migrations internationales aux sciences de l'Homme et de la Société. Ce colloque encourage en particulier la participation de non-spécialistes des migrations dans la perspective de nourrir un dialogue entre sphères disciplinaires et théoriques.

UPtv en chiffres

  • 4621 vidéos
  • 3037 heures de programmes
  • 4633 intervenants

UPtv ?

UPtv est la webTV de l'Université de Poitiers. Créée en 1999, elle est conçue, développée et animée par le service i-médias, le service commun informatique et multimédia de l'Université de Poitiers.