Biologie, Santé, Agronomie, Ecologie

Greffe cellulaire chez les enfants brûlés - Jiad Mcheik et Jean-Claude Lecron

A propos de cette vidéo

Publié le 10/02/2022 - Durée : 00:00:00

Conférence de Jiad Mcheik, professeur, service de chirurgie pédiatrique, CHU de Poitiers, laboratoire Inflammation, tissus épithéliaux et cytokines (Litec), université de Poitiers et Jean-Claude Lecron, professeur, laboratoire Litec, université de Poitiers.

 

Les brûlures profondes et graves sont traitées habituellement par une greffe de peau fine, qui peut être amplifiée en filet avec un rapport de 1/6 au maximum. Cependant, dans les cas de brûlures de grande surface, il ne reste plus assez de peau saine pour couvrir la perte cutanée ; dans ce cas le pronostic vital chez les patients enfants et adultes est engagé. La greffe des cellules peut être une alternative pour couvrir une grande surface grâce à des cellules isolées à partir d’une faible surface de peau saine épargnée avec un rapport d’amplification de 1/80. Pour le choix d’un site donneur optimal chez les enfants, nous avons déjà démontré les hautes capacités des cellules issues de prépuce. Ces cellules ont des capacités importantes, présentent des caractères permettant d’obtenir une peau en culture de très bonne qualité. Nous poursuivons notre projet à la recherche d’un site donneur satisfaisant pour les filles, les garçons circoncis et les adultes en étudiant la peau de l’aine et de la région située derrière l’oreille. Nous allons tester les capacités des cellules à donner une peau de culture de bonne qualité. L’objectif est d’intégrer une méthode fiable et efficace dans l’arsenal thérapeutique des brûlures profondes et extensives, facile à mettre en œuvre, qui améliore la qualité de la cicatrice et réduit les douleurs. Les études de la reconstruction d’une peau en culture seront décisives pour trouver le meilleur site fournisseur de cellules de qualité à employer pour la greffe autologue chez les patients brûlés en France et à travers le monde.

 

Dans le cadre du cycle de conférences L’humain recomposé, en partenariat avec le CHU et l’université de Poitiers.

 

Conférence filmée par l'équipe de l'espace Mendes France.

Le programme

Cycle de conférences - L'humain recomposé - 2021/2022

À l’heure des avancées technologiques grandissantes susceptibles de réparer, remplacer, pallier les déficiences et les défaillances de l’humain, différentes disciplines des sciences médicales, humaines, fondamentales, sociales et d’ingénierie interrogent ce que devient le rapport au corps et à la psyché. Qu’il s’agisse de prothèses, de transplantations, de greffes, de chirurgie, de prise en charge psychique, ce cycle de journées, d’ateliers et de conférences met en débat les avancées et leurs applications dans leurs bénéfices et leurs limites.

 

Sous la direction de Lydie Bodiou, maître de conférences en histoire de la Grèce antique, Herma, université de Poitiers et Thierry Hauet, professeur, praticien hospitalier, directeur de l’Irtomit, Inserm, CHU, université de Poitiers.

 

Cycle de conférences organisé par l’université de Poitiers et l’Espace Mendès France.

UPtv en chiffres

  • 5701 vidéos
  • 6 heures de programmes
  • 5521 intervenants

UPtv ?

UPtv est la webTV de l'Université de Poitiers. Créée en 1999, elle est conçue, développée et animée par le service i-médias, le service commun informatique et multimédia de l'Université de Poitiers.