Formation des enseignants

Sciences humaines et sociales

Itinéraire d'un enfant exceptionnel - Le psychologue, la norme et l'idéal : neurodiversité versus subjectivation, enfant handicapé versus enfant augmenté

A propos de cette vidéo

Publié le 08/07/2016 - Durée : 01:06:25

À partir de notre clinique du haut potentiel intellectuel, que nous considérons comme une des figure de l'enfant idéalisé, nous proposons d'aborder les représentations contemporaines de l'enfant. Les mutations socio-historiques transforment profondément les cadres métasociaux et métapsychiques dans la société hypermoderne (Kaës, 2012), favorisant le sentiment d'insécurité et de frustration, avec pour contre-partie l'hyperinvestissement de l'enfant et l'idéalisation de son devenir. Le Haut Potentiel Intellectuel n'étant pas une entité nosographique et couvrant toute une gamme de la norme au pathologique, nos travaux se sont naturellement infléchis vers des sujets «porteurs» de potentialités surdéveloppées dans certains domaines, associés à des troubles ou déficits dans d'autres: le syndrome d'Asperger, le haut potentiel intellectuel, la dyspraxie et autres troubles dys, sont des diagnostics aujourd'hui démultipliés par le concept de comorbidité... Handicapés et/ou surdoués, ces enfants sont actuellement considérés comme «exceptionnels», dans un processus d'idéalisation qui contre-investit la défaillance, voire le déficit. La référence au développement et «la visée d'une réintégration psychique» (Misès 2011) sont balayées par l'extension de la catégorie «handicap» qui tend à supplanter la perspective psychopathologique, réinstaurant des clivages entre éducation et soin, malgré les bonnes intentions des lois portant sur le handicap et l'inclusion. L'argument de la neurodiversité ne risque-t-il pas de masquer les souffrances psychiques, et d'instrumentaliser le psychologue «neurotypique» ou «normo-cognitif»? L'usage extensif de l'ordinateur à l'école pour enfants dyspraxiques, est une des réponses prothétiques qui ne répondent en rien à la problématique psychique exprimée et dénient l'évolutivité, traitant l'enfant comme un adulte, un humain «augmenté». Nous retracerons l'itinéraire fictif d'un de ces enfants exceptionnels pour illustrer notre propos.

  • Intervenant(s) :

  • Catherine Weismann Arcache, Psychologue clinicienne - Laboratoire Psy-Nca (EA 4700), Co-Responsable D.U. Travail avec les Familles, Université de Rouen

Le programme

11èmes Rencontres Poitevines de Psychologie Scolaire

Manifestation organisée tous les 2 ans par l'Association des Psychologues de l'Éducation Nationale de la Vienne (ADPEN-86) en partenariat avec l'Université de Poitiers

UPtv en chiffres

  • 5244 vidéos
  • 3508 heures de programmes
  • 5058 intervenants

UPtv ?

UPtv est la webTV de l'Université de Poitiers. Créée en 1999, elle est conçue, développée et animée par le service i-médias, le service commun informatique et multimédia de l'Université de Poitiers.