Sciences humaines et sociales

Familles, solidarités intergénérationnelles et transmission : à l’école des grands-parents

A propos de cette vidéo

Publié le 21/07/2022 - Durée : 00:00:00

Depuis une vingtaine d’année, les grands-parents se sont vu reconnaitre et ont pris une place accrue dans le cadre des relations familiales. Leurs rôles et fonctions auprès de leurs petits-enfants ont gagné en richesse, en extension, en nuance, en adaptabilité au sein des modèles familiaux en évolution.

    Si les modèles familiaux ont évolué, les grands-parents ont été et sont à la fois agents de cette évolution, témoins et accompagnateurs des choix de leurs enfants, acteurs des nouvelles formes de relations familiales.
La notion de grand-parentalité, apparue en écho de celle de parentalité, rend compte d’une articulation entre création des espaces psychiques singuliers et groupaux, inscription sociale, et co-construction des normes éducatives. Elle implique désormais, du point de vue des grands-parents, de dissocier les composantes identitaires que sont l’accès au statut de grand-parent, le rapport au travail et les projets de vie. Les enquêtes les plus récentes confirment une représentation sociale positivée des grands-parents, en particulier en tant que partenaire éducatif. Elles doivent nous inviter cependant à examiner de façon plus attentive les dynamiques de la transmission au cœur des relations familiales que trois thématiques, du fait de leur actualité, nous permettrons d’illustrer : les nouvelles configurations familiales, les nouvelles technologies, et la crise sanitaire. 
 

  • Intervenant(s) :

  • Benoit Schneider, Professeur émérite en psychologie de l’éducation - Université de Lorraine, 2LPN

Le programme

Les rencontres poitevines de psychologie à l'école

La structure familiale dans notre société se présentait sous des formes relativement stables jusqu’au milieu du siècle dernier mais elle évolue très rapidement depuis quelques dizaines d'années, sous l'effet de divers facteurs : accélération du mouvement d'émancipation des femmes, libéralisation des processus de procréation, séparation et recomposition des couples parentaux, adoption, arrivée de familles migrantes...
 
De nouvelles configurations familiales ne sont-elles pas en train de voir le jour ? Les individus qui constituent ces nouvelles familles doivent s’adapter, peut-être en sont-ils indemnes, plus vulnérables ou encore plus forts ? Alors que la famille devrait être un havre de paix, un lieu de transmission, de socialisation et d’apprentissage pour l'enfant, bénéfique à la croissance de l’être en devenir, elle est quelquefois aussi un lieu délétère, voire d'extrême violence.
 
Par ailleurs, l’actualité a également bousculé les habitudes familiales : la crise sanitaire a impliqué une distanciation sociale et physique qui a parfois fait la part belle à une nouvelle forme d’interaction : l’utilisation des réseaux sociaux et écrans dans le développement des relations humaines questionne les familles comme les professionnels.
 
Dans ce cadre, les parents se sont vu confier de nouvelles missions : l’instruction à domicile imposée, le télétravail… Le burn-out n’est plus seulement professionnel, il peut devenir parental !
 
Dans ce contexte de crise sanitaire, la famille - tant dans sa structure que dans son fonctionnement - serait plus que jamais le révélateur des inégalités sociales… et qu’en est-il de ces familles migrantes qui arrivent dans le monde occidental ?
 
L’école, quant à elle, doit s’adapter, accueillir les changements sociétaux, les nouveaux modèles familiaux, prendre soin des enfants, des élèves et de leurs apprentissages.
 
Les psychologues de l’éducation nationale ont été de plus en plus sollicités dans ce contexte sanitaire anxiogène où leurs missions et leurs propres représentations sont réinterrogées sans cesse pour s’adapter à un contexte à la fois connu et parfois surprenant…
 
Ces nombreux questionnements seront abordés lors de ces 13èmes Rencontres qui réuniront des psychologues et professionnels de l'enfant et de la famille afin de qu’ils nous apportent leur éclairage et enrichissent notre réflexion.

 

UPtv en chiffres

  • 5722 vidéos
  • 6 heures de programmes
  • 5574 intervenants

UPtv ?

UPtv est la webTV de l'Université de Poitiers. Créée en 1999, elle est conçue, développée et animée par le service i-médias, le service commun informatique et multimédia de l'Université de Poitiers.